Broche familiale à la Grange des Bois

Inspirée par un livre que  je viens de lire: Le Dernier des Six, un paysan bernois en Suisse Romande, 1925-2002, j’étais curieuse  de voir la ferme Grange des Bois, là où habite notre soprano Christiane Baumgartner avec son mari Christian et sa famille. C’était le lieu de notre Broche Familiale samedi dernier.
Christiane m’a raconté que l’écrivain de ce livre c’était son beau-père, Werner Baumgartner qui a rédigé le récit de sa vie: 
Issu d’une longue lignée de paysans bernois, il est le dernier d’une fratrie de six garçons. En 1925, faute de trouver des terres dans leur canton, ses parents s’installent au domaine qu’ils ont acquis dans la région de Nyon.

Dans ce livre il y a aussi l’histoire de comment ils ont acheté la ferme Grange des Bois. 
En préparant les cocktails dans leur jardin, je savais que c’était spécial de passer l’après-midi avec mes amis chanteurs dans un endroit littéraire.
Merci à la famille Baumgartner
Kristine 04.10.21

Eliane Jaccard croque la vie

Ce midi nous nous rencontrons au bord du Léman, lunch à Promentoux avec vue exceptionnelle sur le lac et totale acceptation de notre privilège.

Eliane Jaccard

Le but de la rencontre est de faire ce petit portrait pour notre Blog! mais comme Eliane le relève, l’œil vif et le regard lumineux, pas son curriculum vitae! Eliane c’est bien plus qu’une liste d’accomplissements. Comment ne pas être admiratif devant cette vie extrêmement bien remplie! Le désir de voyager a toujours habité notre soprano. Rêve d’enfant timide, son ouverture au monde commence par une formation à l’étranger en spécialisation des maladies tropicales et trouve son apogée lors de sa participation au groupe d’observateurs de l’ONU pour les élections qui portèrent Mandela à la tête de l’ Afrique du Sud.

Au delà des voyages ce sont les gens qu’Éliane aime découvrir . Elle n’hésite jamais à engager la conversation, cherche le partage d’idées, la richesse de la rencontre. Eliane connait tout le monde, des gens d’ici et d’ailleurs. Entre vie associative et engagements personnels, elle préside actuellement l’Union des Femmes de Nyon.

Petite promenade à vélo à travers le beau village de Prangins, Eliane est déjà happée par les appels sur son portable pour la suite de sa journée, mille rendez-vous et propositions culturelles. Quelle énergie!

Interview et rédaction Dominique Blancke – septembre 2021

Marie-Noëlle Rolle, la musique de la vie

Marie-Noëlle Rolle

On ne peut pas être originaire du même village qu’une sainte sans en porter les stigmates. Pour Marie-Noëlle la foi se vit au quotidien. Elle évoque avec la nostalgie qu’on lie à l’enfance les longues promenades à vélo avec son cousin en ces fins d’après-midi d’été insouciants, les 1er mai chantés aux portes des villageois pour récolter la piécette, les duos vocaux pratiqués depuis toujours, les accords chauds de l’indispensable guitare.

Le chant, tout comme le bonheur font partie de sa vie. Cet après-midi-là, face au Léman rafraichissant, on s’amuse, on débat, on rit, on vit l’instant pleinement. Avec conviction et humilité Marie-Noëlle me parle de son engagement religieux, de la transmission aux enfants et adolescents mais aussi de son travail de bureau avec son mari, de son rôle assumé de maman de trois enfants.

Présidente de la commission musicale de notre chorale, toujours en recherche d’harmonie et de consensus, Marie-Noëlle assure la continuité musicale, en douceur mais solide comme un roc dans des flots parfois tempétueux.

Interview et rédaction : Dominique Blancke 23 juin 2021

Pique-nique aux Abériaux – 19 juin 2021

Les premiers arrivés!

Ce matin, le stress. Les boissons ne sont pas froides, on est en retard. La température monte et pas rien que dans l’air de cette journée orageuse des derniers jours de ce printemps climatiquement atypique. Et puis voilà, on arrive aux Abériaux et la tension baisse soudainement car, comme toujours, c’est avec bienveillance que nos amis choristes nous accueillent. Tout se passe dans l’harmonie, Jean-Bernard partage ses perchettes pêchées dans le lac, Marianne sa tisane faite maison, Thomas s’active autour du feu, Jean-Michel plaisante comme d’habitude, Philippe sert le vin, quelques conjoints nous font le plaisir de se joindre au groupe. On mange bien, c’est bon, fruits et gâteaux abondent, les conversations se croisent et le temps s’écoule avec fluidité. Merci Prangins-en-Choeur!

Rédaction : Dominique Blancke 21.06.21

Ursula André : le bonheur est à Prangins

Ça ne faisait aucun doute, je ne sais pas pourquoi j’ai posé la question mais ce café que nous projetons de prendre ensemble ce ne sera pas au bord du lac à Nyon mais bien au Tea-Room de Prangins!

Ursula André

Ursula est pranginoise et l’affirme avec fierté. Elle aime sa commune et quand on aime, on ne compte pas. Pas besoin de parcourir le monde, le bonheur est ici. Née à Nyon de parents venus de Zurich, c’est à Prangins qu’Ursula et Jean-Bernard s’installent pour y élever leurs enfants et tracer leur vie.

Membre d’honneur de Prangins en Choeur après en avoir assuré la présidence pendant 21 ans, Ursula a marqué l’histoire de la chorale. Organisée et méthodique, elle sait faire face aux crises et est fière d’avoir ancré les talents musicaux d’Igor Diakoff au destin de la chorale.

Élue conseillère communale depuis des décennies, les compétences d’Ursula se confirment dans la continuité et le travail accompli. Prangins, une commune où il fait bon vivre! Ancienne institutrice, Ursula a su s’affirmer face à un conseil communal alors fortement masculin. Ursula André est aujourd’hui une personnalité politique populaire reconnue pour son travail et son implication dans les dossiers parfois difficiles. Maintenant elle s’intéresse plus particulièrement à ceux liés à l’enfance. La boucle est bouclée.

Elle m’a dit : parler de moi dans le Blog! de la chorale, tu crois que ça intéresse quelqu’un? Modeste avec ça.

Interview et rédaction : Dominique Blancke 29.05.21


Dominique Augsburger, doula

Elle m’en parle avec passion , douceur et émotion . Tout paraît simple, naturel. Le vécu d’une naissance se redéfini en positif. Avec elle je découvre une passionnante approche de nos origines .

Au tournant du nouveau siècle Dominique s’interroge sur les vraies valeurs ce cette Terre et suit une formation de doula. Dominique sait, connait, rassure, explique, transmet. La parole et le toucher sont apaisants, l’intensité de l’accouchement s’illumine par sa présence discrète et sécurisante.

Portée par sa nouvelle activité et en lien avec l’horticulture familiale, Dominique Augsburger s’intéresse aux plantes médicinales . Elle suit une formation de deux ans à Evolène et puis se lance dans la fabrication de produits de bien-être, naturels bien sûr. Elle tente des expériences, allie les couleurs, mélange les parfums , mise sur son intuition. Dominique crée sa ligne de soins, en vente sur son site internet et sur les marchés de notre région.

https://www.gadoline.ch/

Interview et rédaction : Dominique Blancke 15.04.21

Kristine Groenhart : écrire et puis chanter

Et bien non, on n’a pas pu reprendre les répétitions. Il faut encore attendre, attendre les vaccins, attendre que la 3ème vague faiblisse.

Aujourd’hui rencontre avec Kristine. Kristine est écrivain, ce n’est pas un, ni deux, mais onze livres publiés, dont le dernier en mai 2020!

Kristine

Kristine raconte, ses livres sont des récits. Son premier livre parle de sa grand-mère et reconstitue sa vie en Indonésie à travers des lettres retrouvées. Suivront d’autres histoires, d’autres tranches de vie : celle du grand-père et sa jeunesse de travailleur forcé en Allemagne pendant la deuxième guerre mondiale, une série d’aventures inspirées de la vie de sa fille dans un collège anglais, la vie de Vincent Van Gogh lors de son séjour en Angleterre. Kristine écrit dans sa langue maternelle, le néerlandais mais un des ses livres est traduit en chinois et en turc!

Pour Kristine il est indispensable d’écrire. Dès son arrivée au bords du Léman elle décide d’étudier le français à l’Ecole-Club Migros et continue à se perfectionner avec un professeur particulier . De plus en plus à l’aise avec la langue française elle participe a un groupe d’écriture en ligne et tient un blog sur sa vie quotidienne en Suisse.

https://www.lesparolesdekristine.com/blog

Des projets plein la tête qui murissent lentement au gré des ses balades par monts et par vaux .

Interview et rédaction : Dominique Blancke 29.03.21

La reprise! (bis)

Hello Hello! Espoir en vue ! Nous attendons avec impatience les annonces du 22 mars 2021 afin que le Conseil Fédéral nous confirme que nous avons le droit de chanter ensemble à nouveau! Des groupes de 15 personnes masquées et distantes de 1m50 seront probablement autorisés.

Notre directeur Lucien Rouiller organise dores et déjà les groupes pour ces répétitions en comité restreint! En attendant révisons ardemment avec nos bandes de travail afin de profiter pleinement de ces moments privilégiés ou nous pourrons chanter ensemble dans un même local!

La pandémie continue mais la vie aussi. N’attendons pas que ça passe, chantons! D’autant plus que le comité prépare une petite surprise qui facilitera les répétions masquées. Suspense….

Chanter malgré tout!

Tous les jeudi soir nous avons le grand plaisir de nous retrouver sur Zoom pour échanger et chauffer la voix avant de basculer sur un Jamulus calibré par notre directeur Lucien Rouiller. Quel bonheur de déchiffrer puis de chanter ensemble, d’entendre les choristes de notre choix, de progresser malgré tout dans l’apprentissage de notre programme! Nous sommes fiers de ne pas juste attendre que ça passe, de résister et de nous soutenir l’un l’autre . Bravo Prangins en Choeur! Merci Lucien!

Cabine de pilotage Jamulus!